16 juin 2009

Gratin de navets nouveaux à la béchamel végétaLienne et les "biocabas" : Koissékessa?

Aujourd'hui je vous présente une recette que j'aime beaucoup cuisiner car elle est très simple à faire, ainsi qu'une méthode tout aussi simple pour réaliser une béchamel végétalienne qu'il est impossible de louper !!

Ensuite j'expliquerai en quoi consistent les Biocabas dont je parle dans le post où j'explique la recette de la tarte aux carottes mauves épicées au curry.

Pour revenir à notre recette, celle ci permet de déguster des navets autrement qu'en pot au feu, ou pour réaliser des bouillons de légumes. Ce légume n'a pas toujours une bonne réputation mais si vous aimez les gratins de choux fleur alors cette recette devrait vous combler !




Il vous faut :
  • Environ 8 navets de taille moyenne (plus ou moins en fonction des couverts à servir, ici c'est pour 4 personnes, à peu près)
  • Environ 8 pommes de terre de taille moyenne (en fait il faut le même nombre de pommes de terre et de navets)
  • 4 champignons frais (ou en boite mais c'est moins bon)
  • Une buchette de chèvre, ou de comté, de gruyère (bref votre fromage préféré ! j'utilise presque toujours du chèvre pour mes gratins)
  • 60 grammes de margarine (bio, toujours sans huile de palmes)
  • 60 grammes de farine de blé
  • 600 ml de lait végétal de soja (bio, la aussi c'est important, le soja il faut toujours se méfier qu'il ne soit pas OGM, et qu'il ne vienne pas non plus de l'autre bout de la planète dans un champ qui remplace une partie de la forêt amazonienne par exemple ! On en trouve de plus en plus facilement dans le commerce, et naturellement dans les épiceries bio)
  • Des herbes aromatiques, sel et poivre
  • De la noix de muscade
Pour la popote :

Commencez par éplucher les navets et les pommes de terre. Les cuire au cuiseur-vapeur (je mets une bonne demie heure avec mon appareil). Pendant ce temps préparez les champignons en enlevant la peau et en les découpant en lamelles. Une fois cuits, disposer les pommes de terre et les navets dans un plat allant au four, ajoutez les lamelles de champignons par dessus. Mettre un peu de sel, de poivre et d'herbes aromatiques.
Pour la bechamel végétalienne (c'est exactement comme une bechamel "normale") :
Faire fondre la margarine dans une casserole, une fois fondue ajouter la farine et mélanger pour créer un roux. Celui ci fait, ajoutez d'un coup le lait de soja et ne pas cesser de mélanger à l'aide d'une cuillère en bois pendant environ 5 minutes, le temps que la béchamel prenne en consistance. Mettre une bonne pincée de noix de muscade, un peu de sel et de poivre. Le gout et l'aspect sont véritablement les mêmes qu'une bechamel classique mais elle est nettement moins grasse et calorique ! Depuis que je me suis lancée dans cette bechamel je ne fais plus que celle ci. De plus j'ai souvent loupé la bechamel classique (oui je sais, pourtant c'est pas bien compliqué...mais c'est un fait, je la ratais régulièrement) et depuis que j'utilise cette méthode plus aucun loupé. Les quantités sont également très simples à définir : même quantité pour tous les ingrédients !
Pour revenir à notre recette, une fois la bechamel prête, la verser sur les pommes de terre, les navet et les champignons, parsemez du fromage que vous avez choisi, d'herbes aromatiques et hop à four moyen pour une vingtaine de minutes. Une fois le fromage fondu sortez le plat du four et dégustez bien chaud !
Bon appétit !

En ce qui concerne les Biocabas....
Je vous explique rapidement koissékessa...
En fait c'est un peu le principe des AMAP, toutes les semaines je récupère, dans un point relais proche de chez moi, un panier de légumes provenant de la coopérative Norabio. Norabio est un groupement d'agriculteurs bio du Nord de la France. Ce réseau est donc une solution pour consommer bio, de saison et local sans passer par les filières habituelles, chères et qui, en général, ne financent pas les producteurs à leur juste valeur. Lorsque l'on décide de prendre part à ce mode de consommation on s'engage pour un minimum de trois mois afin que les agriculteurs soient certains d'être rémunérés quoi qu'il arrive, ce qui fait que certaines semaines les paniers sont bien garnis et d'autres semaines un peu moins.
Lorsque nous avons eu le premier cabas, zom a trouvé que c'était cher pour ce que nous avions récupéré (environ 10euros par cabas)... En réalité, et nous en sommes tout à fait conscients aujourd'hui, et c'est pour cela que nous continuons depuis plus 4 mois, ils ne sont pas chers mais à leur juste valeur !! Nous avons ainsi des produits de qualité différents toutes semaines, nous ne connaissons pas à l'avance ce qu'il y aura dedans (ça donne du suspense !!) et ça me permet de cuisiner des légumes sains, locaux et de saisons. Parfois nous sommes surpris de ce que nous avons (le coup des carottes mauves c'était sympa !). Nous avons redécouvert les saveurs de certains légumes, tout particulièrement pour les pommes de terre et les betteraves qui sont terriblement plus savoureuses bio, c'est vraiment impressionnant !!
Pour plus d'informations, plus officielles c'est par ici !!

Voici une petite photo du cabas du jeudi 11 juin 2009 :



Il y avait donc :
  • Un concombre
  • Un choux blanc
  • Une botte de radis
  • Une échalotte botte
  • Une salade
  • Du persil frisé
  • Des pommes de terre (on n'en voit que deux sur la photo mais il y en avait plus !!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire